Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sylviane Giampino, est psychologue en petite enfance et psychanalyste. Présidente du conseil de l'enfance et de l'adolescence, et vice-présidente du HCFEA , Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge . Elle est également diplômée en sciences de l'éducation. 

Sylviane Giampino mène conjointement à son travail des activités d'études, de diffusion des connaissances et d'engagements associatifs.  Elle a exercé auprès d'enfants handicapés en pédopsychiatrie (hopital de Maison Blanche) et comme institutrice en  service d'éducation spécialisée auprès d’enfants parisiens porteurs de handicaps neurologiques (EMP Franchemont). Elle a choisi de s'orienter ensuite vers la prévention et sur les secteurs sociaux les plus défavorisés, dans les services de protection et prévention en petite enfance (P.M.I), et d'accompagnement de la parentalité, elle exerce comme psychologue dans les modes d’accueil.

Elle est l'auteur de nombreux articles, rapports, ouvrages, dont : "Pourquoi les pères travaillent-ils trop? " 2019; "Les mères qui travaillent sont-elles coupables?" 2007 (Albin-Michel) ; "Refonder l'accueil du jeune enfant" Ed. Eres 2017. "Nos enfants sous haute surveillance : Evaluations, dépistages, médicaments..." avec la neurobiologiste C.Vidal, ed. Albin-Michel, 2009 ;  "Y a-t-il encore une petite enfance?", ed. Eres 2013 ;

Elle a présidé en 2015 et 2016, pour le gouvernement une mission de concertation scientifique et publique sur les modes d'accueil.  Son rapport  Développement du jeune enfant, modes d'accueil et formation des professionnels de la petite enfance. est à l'origine de la publication par le ministère du texte d'orientation stratégique : , et de la signature d'un protocole interministériel sur l'éveil artistique et culturel en petite enfance entre Culture-Affaires sociales et Santé.

Depuis décembre 2016 elle préside le Conseil de l'enfance et de l'adolescence du HCFEA qui compte 68 membres (parlementaires ; élus et représentants des collectivités territoriales ; administrations de l’Etat ; représentants des caisses de sécurité sociale, des sociétés professionnelles, du monde associatif ; des personnes qualifiées) et un collège de douze enfants associé à ces délibérations. 

Le conseil a pour mission d'apporter aux pouvoirs publics une expertise prospective qui garantisse le respect des droits et la bientraitance, il est chargé de rendre des avis et faire des recommandations sur les objectifs prioritaires des politiques qui concernent la vie des enfants depuis leur conception jusqu'à leur majorité. Au cours de leurs 3 premières années de mandat, les membres du Conseil de l’Enfance et de l’Adolescence ont instruit 12 rapports spécifiques, des avis sur saisine ministérielle et contribué aux travaux d'autres institutions et associations dédiés à l'enfance, telle que définie par le C.I.D.E.